Participer à la conversation

Cinq minutes avec le Dr Renxi Qiu

Le robot en action Le robot en action

«Le Dr Renxi Qiu est expert en robotique à l'Université de Bedfordshire, et il a dirigé le projet SRS (Shadow Robotic System), qui a permis de développer un robot de service destiné à aider les personnes âgées à vivre à leur domicile. Le robot peut suivre des instructions mais peut aussi être commandé à distance par des soignants ou des membres de la famille, si nécessaire.

Comment vous est venue l'idée de développer des robots qui aident les personnes âgées ?

J'ai fait des études dans le domaine des technologies de contrôle et du développement de logiciels. Je travaille au Royaume-Uni mais mes parents vivent toujours en Chine. Je pouvais leur parler au téléphone pendant une heure, mais ne pouvais pas résoudre certains problèmes qu'ils rencontraient chez eux. Je devais attendre de rentrer en Chine pour les résoudre et je rêvais d'un appareil que je pourrais utiliser pour les aider à distance. Si je pouvais développer un tel système robotisé, je pourrais faire en sorte que les personnes qui ne peuvent pas vivre avec leurs parents soient malgré tout en mesure de leur offrir une vie meilleure grâce à cette technologie.

L'aspect extérieur d'un robot d'aide à domicile est-il important ?

Nous avons testé le robot Care-O-bot avec le logiciel SRS dans différents pays et avons obtenu diverses réactions. La plupart voulaient que le robot soit plus petit que l'être humain qui vivait à leurs côtés, qu'il soit plutôt de la taille d'un enfant, alors que notre robot était de la taille d'un adulte. La plupart étaient contents que le robot ne ressemble pas à un humain.

Les personnes acceptaient-elles facilement la présence du robot à leur domicile ?

Nous pensions avoir des problèmes liés à l'intimité des personnes ou au fait qu'elles seraient hostiles à cette technologie. Mais ça ne s'est jamais produit au cours de nos tests. Les personnes étaient désireuses de savoir ce que ce robot était capable de faire et comment il pouvait les aider au quotidien. Les personnes les plus âgées ont réagi positivement et le considéraient comme un gadget utile. 

Le robot pouvait-il veiller sur les personnes âgées atteintes de démence ?

Nous n'avons pas inclus de formation au soutien de la mémoire des personnes atteintes de démence dans notre dernier robot, mais nous estimons que c'est envisageable dans le futur. Le robot pourrait non seulement fournir des informations et un soutien cognitifs, mais aussi aider les personnes qui n'ont plus confiance en elles. Lorsqu'ils ne peuvent plus s'occuper de leur animal de compagnie ou changer de chaîne de télévision, les seniors peuvent perdre confiance en eux et notre robot pourrait les aider dans des tâches précises et leur donner une image plus positive d'eux-mêmes. Il pourrait aussi les inciter à fréquenter d'autres personnes en leur apportant un soutien physique et en les aidant à marcher lorsqu'ils sont fatigués. 

Quand peut-on espérer voir surgir des armées de robots capables de nous prêter assistance ?

À l'heure actuelle, le robot est trop coûteux. Par conséquent, nous nous attachons à abaisser son coût. Pour ce faire, nous allons utiliser une nouvelle technologie dans les 5 à 10 prochaines années, et peut-être que dans 20 ans, il sera suffisamment abordable pour être commercialisé. Mais si les gouvernements nous offraient un plus grand soutien, le processus pourrait être nettement plus rapide. Il serait peut-être envisageable de les tester au domicile de nombreuses personnes dans les 10 prochaines années.

Partager cette page: